Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
UNIVERSITE DE KIKWIT
Science, Créativité, Développement
ALLOCUTION DE Mgr LE RECTEUR LORS DU LANCEMENT OFFICIEL DU SITE WEB (suite)
Vign_webseite
Depuis quelques mois, l’Université de Kikwit entreprend des démarches pour ouvrir des partenariats avec des institutions universitaires et des
structures économiques, pour des collaborations multiformes et pour des recherches d’assistance en termes d’équipements et de renforcement des infrastructures. Toutes ces initiatives et d’autres encore se font au nom du mot d’ordre que nous avons lancé au début de notre mandat, à savoir : faire croître l’Université de Kikwit par la qualité et l’excellence. Mais nous ne sommes qu’au début d’un vaste chantier qui
devra s’étendre sur plusieurs domaines et sans doute en plusieurs années, avec la grâce de Dieu.

Ce qui est intéressant et même fabuleux dans l’ouverture de ce Site Internet à l’Université de Kikwit, c’est la connaissance et la valorisation de notre chère Ville de Kikwit, non plus seulement comme cadre exposé à des érosions et entouré des ravins, un lieu qui rappelle la fièvre hémorragique d’Ebola ou d’autres mauvais souvenirs, mais surtout, une ville à forte densité scolaire et d’érection des Institutions supérieures et universitaires, où se dispense la  meilleure science et se forment des filles et des garçons, recherchés dans les divers services de la vie nationale pour la qualité de leurs prestation.

L’internet de l’Université de Kikwit va faire échos de tout ce foisonnement d’activités et d’ingéniosité dans notre ville, et plus particulièrement dans nos milieux d’enseignement. C’est dire l’importance de cet outil pour les Kikwitois et les Kikwitoises.

Dans son fonctionnement, ce site aura besoin d’animateurs locaux et bénéficiera du regard d’un expert extérieur, en la personne du Professeur Roger NDONA, résidant à Vienne, en Autriche.

C’est l’occasion toute indiquée de remercier ce digne fils de notre Province de Bandundu qui, profitant de ses enseignements dans notre Université, s’est employé à monter ce grand outil de communication et de rayonnement pour notre Université. Il a réalisé ce travail avec amour, dévouement et dans la gratuité.
A travers son acte, nous lançons un appel pathétique aux filles et fils de notre pays, la République Démocratique du Congo, et de notre Province de Bandundu, afin qu’ils lui emboîtent les pas et s’engagent, par des initiatives de développement, à la construction de cette grande œuvre qu’est l’Université de Kikwit.

Nous recommandons à tous les utilisateurs de ce site Internet beaucoup de discipline et de respects dans le choix des thèmes et dans la présentation des faits. Cet outil de communication, comme son nom l’indique, doit être le facteur d’échanges et de relations fonctionnelles pour notre Université. Il ne doit servir qu’à ce but et à ce but uniquement.

A vous nos invités, à vous les amis de l’Université de Kikwit, nous vous souhaitons la bienvenue sur ce site et vous remercions de votre soutien pour la réussite des missions que l’Etat et la société nous ont confiées. Préparons ensemble cette jeunesse, qui bientôt défendra le pays et la Province de Bandundu dans les multiples défis qui sont déjà là ou qui pointent à l’horizon.

Que Dieu bénisse l’Université de Kikwit,

Qu’il bénisse ses étudiants, ses enseignants et tout son personnel.

Qu’il protège aussi notre pays et lui accorde de vivre dans la paix et la joie.

Je vous remercie !

 

Fait à Kikwit, le 16 mai 2013

Le Recteur,

Prof. Dr. Mgr. Bertin KIPANZA TUMWAKA




IMPORTANCE DE L’INTERNET DANS L’ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE (suite)
Vign_web3
Mais avant d’y arriver des questions préalables doivent être répondues. Qu’est ce que l’internet ? D’où vient-il ? Et quels sont les services qu’il peut offrir aux intéressés ?

DEFINITION DE L’INTERNET (QU’EST-CE QUE L’INTERNET ?)

Internet, réseau télématique international d’origine américaine. Constituant à ce jour le plus grand réseau du monde, Internet est accessible aux
professionnels comme aux particuliers.[1]

Internet est un réseau informatique qui relie des ordinateurs du monde entier entre eux et qui leur permet d’échanger des informations. Les données sont transmises par l’intermédiaire de lignes téléphoniques, de câbles ou de satellites.

Pour communiquer entre eux, les ordinateurs connectés à Internet utilisent un langage commun (nommé protocole) et sont équipés de logiciels (ou programmes) permettant l’échange de données.

COMMENT EST NÉ INTERNET ? (D’où vient l’internet ?)

Internet est issu du réseau Arpanet, qui a été conçu en 1969 par l’Agence pour les projets de recherche avancée (ARPA, Advanced Research Project Agency) pour le département américain de la Défense. Réservé à l’origine aux militaires, le réseau Arpanet s’est étendu progressivement aux universités et aux administrations américaines.

COMMENT EST NÉ INTERNET ? (D’où vient l’internet ?)

Internet est issu du réseau Arpanet, qui a été conçu en 1969 par l’Agence pour les projets de recherche avancée (ARPA, Advanced Research Project Agency) pour le département américain de la Défense. Réservé à l’origine aux militaires, le réseau Arpanet s’est étendu progressivement aux universités et aux administrations américaines.

En 1990, Arpanet est connecté à de nombreux autres réseaux, tous basés sur le même protocole de communication (TCP/IP) : c’est la naissance d’Internet — contraction de « INTERnational NETwork », qui signifie « réseau international » en français.

Au début du xxie siècle, Internet relie des millions de personnes à travers le monde. Internet n’appartient à personne et personne ne le contrôle. Les utilisateurs d’Internet (appelés internautes) ont accès à de nombreux services, dont le World Wide Web et le courrier électronique.

QU’EST-CE QUE LE WORLD WIDE WEB ? (qu’est ce que le web ?)

Le terme « World Wide Web » (souvent abrégé en WWW ou en Web) signifie « toile d’araignée mondiale » en français. C’est un gigantesque ensemble de pages électroniques dites pages Web, reliées entre elles par des liens hypertextes. Il suffit de cliquer sur un lien pour être dirigé vers unenouvelle page. Les informations de ces pages peuvent apparaître sous forme de textes, d’images, de son ou de vidéo. Chaque page appartient à un site Web, qui est un ensemble de pages créé par un particulier, une entreprise ou une organisation.

C’est le  cas du site web de l’Université de Kikwit où les internautes peuvent accéder à des milliers des pages d’informations sur l’Université de Kikwit.

Pour accéder à des pages Web, on utilise un navigateur (ou browser en anglais). Un navigateur est un logiciel qui permet notamment de consulter des moteurs de recherche. Ces moteurs sont très utiles pour trouver une information, car il existe aujourd’hui plusieurs centaines de millions de pages Web. En tapant un ou plusieurs mots-clés, on obtient une liste de pages contenant l’information recherchée.

Le Web ne sert pas seulement à trouver des informations. Il permet entre autres de récupérer (ou télécharger) des fichiers électroniques, d’acheter ou de vendre des objets. Par ailleurs, les amateurs de jeux vidéo peuvent, grâce à Internet, affronter de nombreux autres joueurs dans le monde entier.
 
Vign_web2
COMMENT PEUT-ON S’ENVOYER DES MESSAGES SUR INTERNET ?

Le courrier électronique permet d’envoyer un message électronique (aussi appelé e-mail) à un ou plusieurs internautes. Pour cela, il suffit de connaître l’adresse  électronique (ou adresse e-mail) de celui à qui on envoie le message et d’être équipé d’un logiciel de messagerie. Ce logiciel permet de taper du texte et de joindre un fichier à son message. S’il est connecté à Internet, le correspondant reçoit le message après quelques secondes ou quelques minutes (selon le débit des lignes de connexion). L’utilisation du courrier électronique peut parfois présenter des risques. En effet, de nombreux virus informatiques se transmettent par messagerie électronique et peuvent endommager les données stockées sur l’ordinateur.

Pour communiquer, les internautes peuvent également se retrouver dans des salons de discussion (aussi appelés « chat » — à prononcer
« tchat »). Ces salons permettent à deux ou plusieurs personnes d’échanger des messages en temps réel. Il suffit pour cela de se connecter à un site Web ou d’installer un logiciel sur son ordinateur.

COMMENT SE CONNECTE-T-ON À INTERNET ?

Pour accéder à Internet, l’utilisateur doit posséder un modem et être abonné à un fournisseur d’accès. Le modem est un appareil qui permet de recevoir et d’envoyer des données par l’intermédiaire d’une ligne téléphonique ou d’un câble. Le fournisseur d’accès met en contact l’ordinateur de l’abonné avec l’ensemble des autres ordinateurs connectés à Internet. C’est une sorte de porte d’entrée. Il fournit également à l’internaute une ou plusieurs adresses électroniques et peut héberger les pages Web qu’il a créées.

Une nouvelle technologie, appelée Wi-Fi (contraction de Wireless-Fidelity, signifiant « qualité sans fil »), permet également d’accéder à Internet. Toutes les données sont transmises par ondes radio d’un ordinateur à l’autre, sans modem ni ligne téléphonique. Ce type de connexion est très rapide, mais ne fonctionne que dans certaines zones[1].

QUELLE PEUT ETRE L’IMPORTANCE DE L’INTERNET DANS UNE INSTITUTION D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE ?

En plus des services traditionnels que l’Internet offre au monde, à savoir l’information, le téléchargement des fichiers, le courriel, la publicité, l’achat et la vente des objets, l’université trouve en internet un outil précieux d’enseignement et de recherche.

A partir de l’internet l’Université peut être en communication avec d’autres Universités et accéder ainsi à des ouvrages dans des bibliothèques numériques et au partage des résultats des recherches.

Dans le domaine de l’enseignement, l’internet permet à un établissement Universitaire  d’organiser des enseignements en presentiel et à
distance. Ainsi fini, l’exigence de se présenter dans une salle des cours à des heures précises pour suivre un enseignement. Les étudiants
peuvent s’inscrire, suivre les enseignements et participer à des évaluations  chez eux, à des heures de leurs convenances sans contrainte
d’horaire et de présence physique.

Cette opportunité est exploitée par les Universités Européennes, Canadiennes,  américaines et même africaines, qui ont créé des campus
numériques à travers le monde. Certaines de ces Universités travaillent en partenariat avec l’AUF (l’agence Universitaire de la Francophonie).
Ainsi, les étudiants demeurent dans leurs pays d’origine, suivent un enseignement de qualité à travers des plates formes, passent des épreuves  et obtiennent des diplômes ayant la même valeur que les diplômes délivrés sur place.

Certes, l’Université de Kikwit n’en est pas encore là. Mais ceci demeure un objectif à suivre en plus des nombreux services  qui seront offerts par
le lancement de cette machine cet après-midi.

L’internet offre une visibilité et consacre l’existe moderne d’un Etablissement d’enseignement Supérieur et Universitaire.

A partir de notre site les étudiants pourront s’inscrire en ligne où qu’ils se trouvent.


Résumé

1)     Définition de l’Internet (qu’Est-ce que l’internet ?)

2)     COMMENT EST NÉ INTERNET ? (D’où vient l’internet ?)

3)     QU’EST-CE QUE LE WORLD WIDE WEB ? (qu’est ce que le web ?)

4)     COMMENT PEUT-ON S’ENVOYER DES MESSAGES SUR INTERNET ?

5)     COMMENT SE CONNECTE-T-ON À INTERNET ?

6)     QUELLE PEUT ETRE L’IMPORTANCE DE L’INTERNET DANS UNE INSTITUTION D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE

[1]     Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

La marmite du savoir, de la connaissance (suite)
Vign_informatique
A monsieur le Maire de la Ville de Kikwit,

Distingués invités,

C´est seulement hier, mercredi vers 12h30, que le Prof. Dr Roger NDONA KAYAMBA, m´a contacté et prié de me préparer à une brève intervention à l’occasion de l’inauguration du site internet à l’UNIKIK. Il est difficile, en pareil contexte, de dire non à une personne qui vous fait confiance et qui sait apprécier l’importance d’une telle intervention même s’il vous prend à pied levé. Aussi, je tiens d’abord à lui remercier pour m’avoir associé à cet événement. Et à travers lui, je vous remercie tous pour l’attention que vous accorderez à ce modeste exposé. Puisque mon intervention porte sur la nécessité du livre, sa contribution et sa place au cours d´une formation intellectuelle intégrale, j’ai voulu l’intituler : « Le livre, la marmite du savoir ». Ce titre jaillit de l’idée que la lecture instruit, la lecture est la mère de la science. Vu sous cet angle, le livre, aux yeux de tout intellectuel, est un outil indispensable pour l’instruction et le savoir. Mais à l’heure actuelle, sans changer d’un seul « iota » toutes ces affirmations, l’internet constitue un autre outil de taille offrant des possibilités inouïes d’instruction et de savoir. Il est un moyen moderne et rapide pour les recherches scientifiques. De ce point de vue, notre exposé vise à montrer d’une part l’importance du livre et de l’internet, et d’autre part leur complémentarité. Et dans le contexte d’un pays sous développé et pauvre où les étudiants n’ont pas accès facile au livre et d’en procurer, faute de moyen, l’usage de l’internet au sein de notre Université de Kikwit, à notre avis, sera d’une utilité sans mesure.

Dès lors, cet exposé n’est rien d’autre que le partage de mes expériences sur l’usage de l’internet en tant que support technique pour des recherches intellectuelles et je voudrais faire bénéficier aujourd’hui à nos étudiants de l’UNIKIK. Cet exposé sera présenté en 3 petits points.

1. Au premier point, nous allons tenter de rappeler la place, l´apport du livre et de la Bibliothèque pour la formation intellectuelle de l’homme. Ce faisant, sous ne pensons pas, par ailleurs, négliger les autres aspects de la formation humaine tel que l´oralité et les autres formes des échanges intersubjectifs entre les hommes. En d’autres termes nous ne voulons pas donner l’impression de mépriser ce qui a toujours
caractérisé la culture africaine en matière de la formation et information, à savoir l’apprentissage de bouche à oreille, de témoignage en témoignage, allant de génération en génération.

2. Au 2°point, il sera question de rappeler la corrélation entre le livre et l´université. A travers cette liaison nous voulons souligner le fait que chaque formation supérieure, universitaire et post universitaire est essentiellement livresque, appuyée par des encadrements des stages ou des pratiques professionnels.

3. Au 3° et dernier, il sera question de rappeler l´apport de l’informatique et de l´internet dans un monde de modernité technique et scientifique. Il sera question par exemple de rappeler la connexion directe sur skype comme outil de contacts lointains avec les autres.

Premier point: Le livre, sa place et son apport pour une formation intellectuelle intégrale.

Je m’adresse aux intellectuels et point n’est besoin de rappeler ce qui est supposé connu. Mais je voudrais partir de l’adage latin bien connu de tous: « verba volant, scripta manent », littéralement traduit « les paroles s´envolent, les écrits restent ». Cet adage explique mieux l’importance et l’avantage des écrits par rapport à l’oralité, et en même temps suscite le devoir de conserver, de sauvegarder et de protéger les écrits ou livres mis à notre disposition parce qu’ils contiennent des richesses pour notre formation et notre vie. En embrassant les études universitaires, nous sommes tous habités par cet ardent désir d’apprendre et d’acquérir de nouvelles connaissances. Les études universitaires nous aident à enrichir et à approfondir notre formation, nos connaissances et à nous meubler d´expériences scientifiques, rationnelles
devant nous aider de percevoir un certain nombre de choses de manière plus réaliste, critique, objective et aussi équilibrée. Du reste le mot université dont la racine dérive du concept « universus », univers, est justement ce cadre ou cet espace qui nous offre des opportunités cognitives à ajouter dans notre manière de comprendre, de percevoir et de concevoir les choses, afin d´être à mesure de trouver des réponses aussi réalistes par rapport à l´ensemble de problèmes qui se posent devant nous. C´est dans cet angle qu´on peut parler de l´université comme lieu de partage des connaissances, de la diffusion du savoir, avec une certaine consistance thématique et conceptuelle. Ainsi, ce savoir acquis durant un parcours universitaire ne vient jamais de nulle part. Il est la résultante des réflexions qu´un sujet mène ou a mené par rapport à une interrogation essentielle et nécessaire sur la vie des hommes, lesquelles réflexions seront mises par écrit à la portée des autres et aussi gardées le plus longtemps possible, pour donner des réponses dont on aurait besoin dans ce domaine au cours de l´histoire. Tout ce qui a été écrit sert à être exploité. Ainsi, on ne peut écrire que pour être lu. Après cette lecture, les uns et les autres prendront position contre ou pour par rapport aux réflexions ou propos tenus. C’est dans cette optique que le livre nous apparait comme un outil d’une nécessité
capitale pour toute formation intellectuelle et universitaire. Son apport est tellement considérable et incontournable que nous le considérons ici comme la marmite du savoir, la marmite de la science dans son ensemble, la matrice du savoir. Par ailleurs, souligner la nécessité du livre comme marmite du savoir ne signifie en aucune manière le mépris de la pratique de l’oralité, de bouche à oreille, utile aussi pour le savoir et les enseignements. Loin de nous de mépriser cet autre aspect du savoir, l´oralité, dont l´utilité pour nos multiples sociétés africaines traditionnelles, et même occidentales, n´est plus à démontrer.

(Je me réfère aux enseignements du Cours de littérature orale traditionnelle, Kalonda, 1993, Inédit; aux réflexions de Jean Mac Ela, dans Le cri de l´homme africain.Questions aux Eglises d´Afrique, Paris, Harmattan, 1993, pp. 25-26 et aussi à Oscar Bimwenyi Kweshi, dans Discours théologique négro-africain. Problème des fondements, Paris, Prés. Africaine, 1981, pp 93-97)

2° point: Quelle réelle corrélation entre le livre et l´université! Une université peut-elle fonctionner, transmettre des connaissances qu´elle pense rationaliser sans livres?

A partir des rappels faits sur la place et l´apport du livre pour l´acquisition du savoir au niveau universitaire, il se dégage une certaine corrélation entre le livre et l’enseignement supérieur et universitaire quant à son usage. Le savoir devant acquérir au niveau supérieur et universitaire est un savoir paradigmatique : c’est un savoir acquis en s’appuyant sur des modèles conçus par d’autres. Ce savoir est au même moment méthodique et spécifique.  Il est méthodique en ce sens qu´il se distingue de tous ces savoirs du commun des mortels. Il ne veut pas rester au
stade de la simple doxa, des opinions sans vérifications rationnelles. Ce savoir se veut méthodique, parce qu´il obéit à un certain nombre des critères rationnels et scientifiques avant d´être retenu ou reconnu comme tel. Il est un savoir soumis également à de multiples conditionnements critiques. Bref, Il est dit méthodique par différence à la doxa. (avec allusion aux enseignements du cours d´épistémologie: Cours d´épistémologie, Histoire des Sciences et aussi Herméneutique du Prof Dr J.-C. Kapumba Akenda, Inédit, Kalonda 1995-1996).

Au-delà de cet aspect méthodique, le savoir supérieur et universitaire se veut aussi au même moment spécifique.
Sa spécificité s´impose, car ce savoir tente en outre de répondre aux problèmes de vie des hommes d´un domaine donné: médical, juridique, sociologique, psychologique, technique. Ainsi à titre d´exemple banal, le savoir d´un gynécologue profite principalement aux personnes qui ont des problèmes de maternité, aux femmes. Les hommes peuvent en avoir des idées mais le problème auquel la gynécologie comme science s´occupe est plus du côté des femmes. Ou le savoir d´un médecin vétérinaire est aussi dans ce cadre spécifique, car il s´applique aux traitements des bêtes. Le savoir d´un mécanicien est bénéfique et spécifique pour ceux qui ont des engins. Le savoir d´un ingénieur informaticien est utile et aussi spécifique pour celui qui a des problèmes avec son PC. Aussi, le gynécologue, le médecin vétérinaire, chacun a sa spécificité ou spécialité lié à son domaine d´étude mais possèdent de différents savoirs qui répondent également aux différents besoins de vie. Mais il vaut la peine de souligner, qu´il ne s´agit que du vrai savoir, celui qui se veut paradigmatique, méthodique et aussi spécifique.

C´est pour cette raison que ce genre des savoirs ne peut pas être transmis ou enseigné de manière désordonnée.
Disons que ce sont de savoirs vérifiables et corroborés. Ainsi l´usage de cette trilogie conceptuelle du savoir universitaire: “paradigmatique-méthodique et spécifique”. D´où l’existence d’une corrélation entre le livre et l´Université, entre l´Université et la bibliothèque au niveau de la transmission du savoir supérieur et universitaire. Car tel que nous le décrivons doit être conservé dans des livres. Il est dès lors logique que, dans chaque institution supérieure et universitaire qui se veut respectable, existe une bibliothèque pour le ressourcement des professeurs et des étudiants.

3°et dernier point: Les institutions supérieures universitaires et l´internet? Quels liens?

Aux deux premiers points, il ne s´est agi que de faire de rappels importants sur l´apport du livre, et ainsi ressortir sa corrélation avec les institutions supérieures et universitaires. Il nous a semblé nécessaire souligner le recours et l’usage indispensable des livres pour la formation et l’enseignement au niveau universitaire, et par voie de conséquence la présence d’une bibliothèque appropriée. A présent, nous voulons entrer dans le vif du sujet et notre intention est de rappeler l´apport de l’informatique et de l´internet dans l’engrenage du savoir universitaire et
de la formation intellectuelle.

Un exemple pratique; cet échange avec vous en ce moment se réalise à distance. Vous êtes à Kikwit à plus de 6.000 km de la ville de Ehingen sur le Danube en Allemagne où je me trouve. Nous sommes maintenant en contact grâce à ce moyen technologique, l´internet et cela
à travers le skype/vidéo-conférence. Vaut-il encore la peine de le démontrer?

L´outil informatique, l´internet est de nos jours un moyen technologique et de communication qui s´impose de soi quant à son utilité et nécessité. Il est d´une grande importance, si on s´en sert convenablement. Cette innovation mise en place par de savants américains relie de nos jours les différents pôles et coins lointains de la planète. De nos jours, il est devenu presque automatique que toutes les institutions supérieures et universitaires qui se veulent respectables soient branchées sur ce vaste réseau. Il y a toute une série d´avantages devant-être évoqués:

Primo: Nous nous rendons dans des institutions supérieures et universitaires pour acquérir le savoir paradigmatique, méthodique et spécifique. Avec l´internet et à l´aide des connexions interuniversitaires, nous nous disposons des atouts pour savoir ce qui se passe chez les autres et comment cela se passe chez eux et vice-versa. De nos jours, il y a des enseignements qui s´assurent et se transmettent à distance via vidéo-skype comme c´est le cas maintenant avec cet échange. Il nous arrive d´assister en direct à des conférences-symposium-exposés, leçons magistrales tenus en dehors de ces lieux où nous nous trouvons. Pour l´instant, nous sommes en plein échange avec vous par la même voie, entre la République Démocratique du Congo et l´Allemagne.

Secundo: La connexion sur le réseau internet permet à chaque institution supérieure et universitaire de se présenter et de faire sa propre promotion publicitaire à travers tous les coins du monde. Avec une bonne connexion sur internet, les programmes des cours peuvent-être exposés sur le site, de nouvelles publications de livres rendues publiques, tout comme des articles parus les plus récents. Même s´il peut nous
manquer de l´argent pour nous procurer tous ces livres ou toutes ces revues, c´est vrai mais à l´aide d´une bonne connexion sur ce réseau, il y a lieu d´avoir ne fût-ce que le résumé de toutes ces publications.

Avec l´internet et à l´aide d´une bonne connexion sur ce réseau, il y a lieu de beaucoup lire et s´instruire encore d´avantage. Il y a des offres de travail, de bourses, des recherches de partenariats interuniversitaires qui peuvent-être découvertes via le réseau internet.

L´apport de ce réseau est considérable comme celui du livre. Pour autant qu´il est exigé à chaque institution universitaire de disposer d´une bibliothèque appropriée, autant il l´est aussi de nos jours recommandé d’avoir un web site approprié.

A l´aide d´un web site au sein d´une université, on se fait connaitre et on se fait entendre au-delà de ses frontières locales et nationales.

Quelques recommandations:

* Une 1ère s´adresse à tout le monde, (aux gestionnaires des institutions supérieures et universitaires, au corps professoral ainsi qu´aux étudiants): on peut recourir tous à cet outil sans restriction.

La connexion à ce vaste réseau est capitale pour les Professeurs et leurs assistants en vue de compléter leurs connaissances lors de la préparation de leurs cours et autres exposés. Autant pour les étudiants : qui peuvent aussi recourir à ce même outil pour compléter leurs connaissances et enrichir leurs recherches. Pour une formation intellectuelle intégrale qui se veut rigoureuse, les efforts d´auto-formation
doivent-aussi être de mise. Seulement un usage responsable et honnête est recommandé, car il y en a qui peuvent en faire des usages abusifs (avec des plagiats).

* Une 2° recommandation au comité de gestion des institutions supérieures et universitaires. Un site internet pour chaque institution se soumet à des factures. Nous avons tenté de partager nos expériences sur l´usage de l´internet avec vous. Ainsi lors de l´élaboration de vos prévisions budgétaires, un certain % de ce que l´institution supérieure et universitaire reçoit, devrait être alloué à la bibliothèque et aussi pour le website de l´institution.

* Une 3è et dernière recommandation s´adresse à nos dirigeants politiques, à ceux qui s´occupent de l´administration financière et budgétaire. Chaque institution supérieure et universitaire a la mission de former de futurs cadres. Elle contribue au développement de toute la société humaine.

Nous avons tenté de rappeler l´apport du livre, de l´internet au niveau de la formation intellectuelle intégrale. Il est aussi une des attributions régaliennes de chaque gouvernement qui se veut responsable de devoir subventionner les fonctionnements de ses institutions supérieures et universitaires, surtout celles qui sont étatiques.

Malheureusement pour notre pays comme aussi pour certains Etats du tiers-monde, seulement l´accès à l´énergie électriqueest déjà un casse-tête, cas de notre ville de Kikwit. Ainsi, le courant est jusqu´ici sur le palmarès de denrée vraiment rare et l´accès sur un réseau internet est encore du luxe, sans oublier que la bourse financière descongolais moyens, ne leur permet pas de se procurer des PC et avoir aussi une connexionfacile permanente.

Toutes ces limites nous sont connues. Toutefois, nous ne devons pas croiser les bras. L’Etat devra résoudre le problème de l’électricité à travers le pays et ce vaste projet de la fibre optique pourra bien répondre à ce présent défi.

J’ai dis et vous remercie pour votre attention!


 
UNIVERSITE DE LA VIE
Enseignement Supérieur et Universitaire
UNIVERSITE DE KIKWIT
"UNIKIK"
 
Avenue de l'Université N° 4

Place de l'Athénée
Téléphone : +243 816 169 853
Émail: info@unikik.net

B.P. 76

KIKWIT

 
UNIKIK sur la toile
© UNIKIK, la dernière mise à jour, février 2014